La revue de presse de l'été 2013

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

L'été 2013Grâce à la transposition en 2009 de la directive européenne sur les services de paiement suivie, en janvier 2013, de la transposition de la deuxième directive européenne sur la monnaie électronique, le secteur des nouveaux moyens de paiement devrait théoriquement prendre son envol en France au deuxième semestre 2013. Jusqu'à présent, en France, seules les banques étaient autorisées à émettre de la monnaie électronique, mais la plupart ne s'y étaient jamais sérieusement intéressé. Cela explique pourquoi l'essentiel des cartes bancaires prépayées actuellement sur le marché français sont émises par des établissements financiers anglais.  [...]

Désormais la voie est ouverte aux établissements de paiement et aux établissements de monnaie électronique "Made in France" qui devraient enfin proposer de véritables alternatives innovantes aux offres bancaires classiques. L'été 2013 apporte déjà son lot de nouveautés intéressantes, certaines déjà disponibles et d'autres annoncées pour la rentrée ou la fin d'année.

La perspective de pouvoir se passer des banques a de quoi réjouir dans une période où les frais bancaires ne cessent d'augmenter de façon alarmante, comme le souligne le rapport annuel publié le 4 juillet 2013 par l'observatoire des tarifs bancaires (cf. "UFC-Que choisir dénonce le 'tour de passe-passe' des banques sur les frais"). Le journal Le Monde nous apprend notamment que « parmi les hausses, les cartes de paiement internationales à débit immédiat augmentent de 1,7 % sur un an, à 37,87 euros en moyenne, les cartes à débit différé augmentent de 0,7 %, à 44,22 euros, et les cartes de paiement à autorisation systématique prennent 1,5 %, à 29,87 euros. Le coût des retraits d'espèces dans les DAB d'un autre établissement de la zone euro augmente de 9,3 %, à 0,89 euro pour le premier retrait payant. » Sans compter le coût des assurances liées à la perte ou au vol des moyens de paiement qui sont systématiquement incluses dans les "packs de services" mais qui n'ont aucune utilité (cf. "Le Monde - Banque : pourquoi l'assurance moyens de paiement est inutile").

Dès 2014 le Compte Nickel proposera d'ouvrir un compte de paiement directement chez son buraliste en dix minutes. Pour 20€, toute personne disposant d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile pourra s'offrir au compte Nickel comprenant une carte bancaire et, véritable nouveauté, un RIB. Mais malgré la promesse d'une tarification low-cost, aucune information précise n'a encore été communiquée sur les prix. Cela signifie probablement que les tarifs n'ont pas encore été définis et qu'ils pourraient donc réserver quelques surprises lors de lancement officiel de l'offre en 2014. 

En proposant un RIB, le compte Nickel souhaite se positionner entre le compte bancaire et les cartes bancaires prépayées déjà disponibles dans les commerces de proximité. C'est un pari audacieux quand on sait qu'une des principales raisons du succès des cartes bancaires prépayées est d'éviter d'exposer son compte bancaire à un risque de fraude sur internet (cf. "Résultat de notre enquête"). Dans un article du 2 juillet 2013 paru dans le journal Le Figaro, on apprend d'ailleurs que « l'observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France a constaté en 2012 une augmentation significative de la fraude au niveau international (+11,2 %) due à une recrudescence des vols de cartes et de piratages des données lors de séjours hors de nos frontières. Dans le même temps, de nombreux internautes se sont fait piéger en faisant des achats sur des sites étrangers: la fraude sur ses sites a d'ailleurs bondi de 37 %. » (cf. "Le Figaro - La fraude à la carte bancaire continue de progresser"). De quoi encourager un recours de plus en plus fréquent aux cartes bancaires prépayées (non rattachées à un compte) pour voyager ou faire ses emplettes sur le web.

Parmi les autres nouveautés de l'été, notons que la Banque Postale a émis une troisième carte bancaire prépayée: Après la carte pour les adolescents puis celle pour les adultes, voici la carte bancaire prépayée et rechargeable à destination des majeurs protégés, placés sous tutelle ou curatelle renforcée, leur permettant d'effectuer des retraits ou des paiements sous la surveillance de leur tuteur. Il s'agit d'une carte tellement spécialisée que nous nous bornerons à signaler son existence sans toutefois lui dédier de fiche détaillée dans ce comparateur.

Autre grand sujet introduit par la transposition récente de la deuxième directive européenne sur la monnaie électronique: Les chèques déjeuner et autres titres spéciaux que l'on trouve aujourd'hui principalement sous forme papier. Depuis le 17 juin 2013 le gouvernement a tranché; s'ils sont dématérialisés, ces titres sont totalement exclus du champ d'application de la monnaie électronique. Les actuels émetteurs de chèques déjeuner et autres titres spéciaux vont donc pouvoir nous proposer des cartes de paiement sans pour autant avoir à obtenir un agrément d'établissement de monnaie électronique auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel (Banque de France). Moneo Applicam, qui avait anticipé cette évolution, propose déjà une Carte "Moneo Resto" estampillée MasterCard et utilisable sur le réseau MasterCard mais chez un nombre limité de restaurateurs participants (condition "sine qua non" pour être exempté d'agrément).

Pour terminer, sachez que cet été, votre site comparateur organisera du 12 au 25 août un tirage au sort quotidien qui permettra chaque jour à l'un d'entre vous de gagner une carte bancaire prépayée. Suivez-nous sur notre page facebook afin d'être informé des modalités de participation et du démarrage de l'opération !

Bonne vacances à tous !

Partagez cet article

# US - 54.211.34.105 #